La découverte du Népal en kayak

December 5, 2018

 

Cela faisait quelques années que j’en rêvais. Je me rappelle encore lire les premières expéditions de rafting, de kayak au Népal, un pays au cœur de l’Himalaya.

 

Après mon expédition de kayak au Chili en novembre 2017, l’envie de repartir pagayer pour moi, de découvrir d’autres rivières que le Verdon me fascinait de plus en plus. En septembre 2018, alors que je réalisais mes dernières sorties de rafting et randonnée aquatique sur les Verdon, j’ai eu l’opportunité de rejoindre un groupe de kayakistes français qui partait au Népal deux jours après. Quelques heures de réflexion puis je quittais le Verdon et Castellane, en direction l’aéroport de Genève pour prendre un vol dans 24 heures après, l’aventure commençait ....

 

Je commence à connaître l’aéroport de Genève, il y a plusieurs techniques qui facilitent le passage d’un kayak en soute malgré les normes de plus en plus strictes des compagnies aériennes ! Je pars avec beaucoup de questions en têtes, un rêve d’enfant est en train de se réaliser.

 

Quelques heures passent, puis j’arrive à Katmandou. Un vrai changement, mon kayak n’arrive pas et personne n’est vraiment en mesure de me renseigner. Avec un peu de patience, mon kayak arrive avec le reste du matériel, je prends un taxi pour rejoindre le reste de l’équipe qui est arrivée quelques heures avant moi.

Je rencontre enfin l’équipe, des kayakistes des vallées autour du Verdon, tous guides de rafting, kayak et randonnée aquatique !

Nous partons acheter quelques courses essentielles pour la suite du séjour, puis les négociations commencent enfin pour trouver un moyen de transport pour aller sur Pokhara. Voyager seul est facile, mais à 6 avec 6 kayaks et tout l’équipement, ça devient plus compliqué.

 

Après plusieurs conversations, négociations, nous voilà partis à bord d’un pick up, puis d’un bus local pour la prochaine étape. Quelques heures passent et nous arrivons sur Pokhara, le Pucon du Chili, Le Verdon de chez nous, la ville d’ou part tous les treks, les sorties de rafting, de kayak, de floating, ... Après une courte nuit, on retrouve Charly, une référence française qui vit au Népal, il connaît mieux les rivières qui n’importe qui.

Très vite, il nous aide à organiser notre voyage, nous renseigne sur les niveaux d’eaux, la faisabilité des rivières, de celles qui ont vraiment changé depuis le tremblement de terre de 2015, et celles qui n’ont pas encore été faite depuis ce tremblement de terre, ...

 

 

Après cette organisation, nous partons faire notre première descente non loin de Pokhara. Premier objectif, apprendre à nous connaître en navigation, reprendre confiance sur une rivière assez facile avec un bateau léger.  La descente se déroule à merveille, les niveaux d’eaux sont là, les paysages sont au rendez-vous, nous passons plusieurs petits villages, les enfants nous observent puis viennent à notre rencontre. Un vrai bonheur ...

Le lendemain, nous partons pour l’aventure. Quelques heures de bus locaux, à l’intérieur ou sur le toit des bus, des km de pistes pour arriver au bout du monde. Nous embarquons sur une rivière qui grossit et devient de plus en plus forte. Le rafting et kayak sur le Verdon me paraît si loin tant ces premières rivières sont puissantes. Les descentes s’enchainent, nous prenons le temps de vivre avec les locaux, nous nous arrêtons dans les petits villages, les gens nous prennent pour des extraterrestres de temps en temps, mais après coup, ils viennent tous à notre rencontre, nous posent des questions. Nous pagayons dans des rivières différentes, les paysages défilent. Nous partons souvent naviguer sur plusieurs jours, avec tout le matériel nécessaire dans les bateaux. Les bivouacs au cœur de la jungle nous procurent un sentiment de liberté. Nous passons beaucoup de temps dans ce début de séjour sur des rivières bordées par la jungle. La jungle offre des bruits impressionnants la nuit, l’ambiance est originale. Nous naviguons de petits villages en petits villages, nous nous arrêtons dans des lieux improbables, nous vivons ce voyage comme il doit se vivre.

Nous partons ensuite dans d’autres vallées beaucoup plus montagneuses, dans des canyons (un peu comme sur le Verdon). Le style des rivières change mais toutes les navigations sont un pur plaisir. Les villages changent, mais la gentillesse des Népalais est extraordinaire.

 

 

 

Le temps passe vite, ce pays est magnifique, j’ai envie de voir plus. Cela fait déjà 4 semaines que nous pagayons et nous avons vu qu’une infime partie de ce pays magique. Notre vol retour arrive bientôt, je sais que je reviendrais bientôt !

 

Nous rentrons en France, les négociations à l’aéroport sont plus dures qu’à Genève. Nous arrivons quand même à passer avec tout le matériel, mais les négociations ont été rudes !

 

La prochaine expédition est prévue pour décembre 2018. Cette fois ci, nous partons à deux en kayak de mer pour découvrir les fjords de la Patagonie chilienne. Les photos arriveront bientôt sur le facebook de Secret River ou de Unghalak.

Le retour sur le Verdon est toujours prévu en avril 2019, les raftings seront prêts !

 

A très bientôt

 

Antoine

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

January 23, 2017

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square